WeBlog de JoEyInBoX

Path-Tech, vous en prendrez bien une tranche?

Outre le fait que le taulier soit un ami ayant menacé de torturer des chatons si je ne lui faisais pas de pub, voici une petite news rapide pour présenter le blog Path-Tech.fr. Vous l’aurez deviné, les nouvelles technologies sont ici à l’honneur avec des billets traitant d’astuces, de code et de découvertes intéressantes à faire partager!
Le plus simple est encore d’y faire un tour (avant de vous y abonner) pour voir ce qu’il en est. ;)

Live long and prosper to Path-Tech.fr!
En espérant qu’il ne rencontre aucun pépin (ok je sors.. Mais je vous ai quand même vu rigoler.. non? Ah.. x| )

11111011010 !

Netvibes Wasabi fait t’raifort!

Avant tout, pour les n00bs qui se demandent encore « Pourquoi ce titre? », le Wasabi, moins communément appelé Wasabia japonica* est une sorte de raifort (de moutarde quoi..). Voilà! Maintenant, tout le monde peut apprécier ce jeu de mot à sa juste valeur.. *joie dans mon corps* :d

Bref, news pas très fraiche mais bon, mieux vaut du bien cuit que du surgelé. Comprenne qui pourra.. Passons. Plus besoin de présenter Netvibes qui depuis bientôt 5 ans s’est implanté dans la veille quotidienne de tout bon internaute qui se respecte. L’agrégateur de flux qui s’est doté d’une grosse sur-couche sociale avec la précédente arrivée de Ginger entame désormais une migration vers sa nouvelle version: Wasabi.

La grosse nouveauté réside dans un second affichage sus-nommé « Smart reader » qui vient compléter celui en widgets. Vient alors 3 sous-modes d’affichage, à savoir « liste, étendu et mosaïque » qui, tous trois, afficheront chronologiquement les derniers billets jour par jour. Pour l’avoir utilisé depuis deux petites semaines maintenant, j’avoue préférer l’affichage en liste aux traditionnels widgets. On n’est plus amené à manquer une info due aux précédentes limitations d’items. Ici, tous les billets sont visibles! :p
La vue mosaïque est quand à elle intelligemment conçue et offre un visuel très agréable.

Autre petit plus sympa aperçu tout à l’heure, les billets tout chauds de moins d’une demi-heure (ou heure, c’est à préciser..) sont surlignés et sautent donc d’avantage aux yeux. Il faut également noter la présence des boutons « read later » qui permettent, comme leur nom l’indique de reporter à plus tard la lecture d’une info au travers d’un lien affichant uniquement ces derniers.

Et ce n’est pas fini… Mais le mieux, c’est de vous faire votre propre idée! ;) Encore une fois, c’est en bêta privée donc uniquement accessible après obtention d’un code. Rassurez-vous, un petit mot doux à votre meilleur ami et ce dernier vous en donnera tout plein. :)

Besoin de plus d’infos..? Enjoy!

* Wikipedia, ou comment paraitre intelligent en 3 clics… !bandit!

Le syndrome de l’ascenseur

Pour ceux qui ne le savent pas encore, j’ai emménagé dans mon propre appartement sur Nice la semaine dernière et ce, afin de suivre mes cours à Supinfo Nice (tu déconnes.. bref). En bon Mimi-Siku, j’expérimente de nouvelles choses mais relève également quelques aberrations urbaines.

Il y a quelque chose qui frappe (mais pas trop violemment hein!) lorsque l’on emprunte un ascenseur: les gens ne parlent plus.. On se retrouve là, bêtement, à fixer un point virtuel en se demandant pourquoi les secondes deviennent si longues tout à coup. Bien sûr, les plus téméraires tenteront de continuer leur conversation. Mais on sentira alors tout de suite une gène globale.. Comme si cette cage de fer se transformait en un sanctuaire sacré où la méditation serait de rigueur. Pourtant, j’ai beau chercher, je n’ai vu aucune icône si ce n’est quelques gravures faites au couteau-suisse de grand mère par des analphabètes anarchistes. Mais passons.
Je veux bien que l’on me dise qu’on est pas obligé de parler aux inconnus ou aux personnes que l’on entrevois de temps en temps, entre deux étages. Bien que cela engage un soucis de timidité, le problème n’est pas là. Mais bien dans le fait que l’ascenseur entrave la locution. Il n’y a qu’à voir: Entrez dans un ascenseur où des gens parlent. Je ne leur donne même pas 5 secondes pour couper court à la discussion et entamer religieusement le pèlerinage vers l’étage souhaité. Pourquoi? Ils ont peur qu’un voisin entende un bout de leur histoire alors que ce dernier va surement l’oublier une fois arrivé à destination?

C’est absurde..

Il y a également la possibilité que je ressemble à un psychopathe mangeur d’enfant le mercredi à 13h37. Ceci expliquerait pourquoi j’ai affaire à ce genre de situations. Mais apparemment, ce n’est pas encore? le cas.. Soyez rassurés :)

Bref, que l’on ne vienne pas me parler de respect de la vie privé quand ces mêmes personnes étalent leurs photos de soirées sur FaceMerde (ah oui, pour ceux qui ne me suivent pas encore? sur Twitter, je suis momentanément en froid avec ce site.. (c’était la pause explication (qui me permet d’écrire des parenthèses de parenthèses de parenthèses (qu’il faudra veiller à bien refermer)))) une fois arrivés chez eux.
En définitif, si quelqu’un a une explication, je suis preneur.

Vous pouvez me remercier de vous épargner un magnifique jeu de mot entre les preneurs d’otages, les ascenseurs et les étages. Jean Blaguin, si tu passe par là, spécial Kasdédi gros wesh wesh beng beng.. Bon ok, j’avoue: j’ai pas réussi à la caser.. Vous êtes content?! x|

[crédits photo]

Google Wave (+invitations)

Même si j’arrive un peu après la bataille et l’effet de buzz (bien que le sujet occupait encore le Trending topics de twitter ces derniers jours), j’ai reçu mon invitation pour Google Wave comme un grand par Monsieur Google himself (H)
Comme le sous-entends ma brève introduction, je ne vais pas présenter Google Wave en détail comme il a été fait sur de nombreux autres sites. Mais simplement donner mon ressenti (et quelques invitations).

Après 2 semaines d’utilisation, je dois dire que le concept est assez intéressant. Bien sûr, il faut en avoir l’utilité et pour cela, avoir besoin de travailler en collaboration sur un projet X ou Y. C’est pourquoi je reste actuellement sceptique quand à la présentation qu’il en a été fait, à savoir: remplacer le mail.
Je ne sais pas vraiment encore si GWave est d’avantage destiné aux particuliers ou aux professionnels.. Dans l’état actuel, je pencherais pour la 2ème option où le télé-travail est facilité. On notera au passage que ceci s’applique également pour l’enseignement avec l’idée d’une interaction prof/élèves non-négligeable. A l’inverse et dans un cadre personnel, cela se limite à certains évènements ponctuels ou à une simple sur-couche graphique des mails.

Un mois après son lancement privé, on peux encore sentir la peinture fraiche qui daigne vouloir sécher. A l’instar de Twitter, les développeurs tiers ont beaucoup à apporter afin d’intégrer GWave dans l’e-quotidien. Je dirais qu’au final, mails et waves vont devoir co-exister car, aucun d’entre eux ne remplacera l’autre même si l’initiative de Google est appréciable.
Nice try..

Bref, c’est pas tout mais je pense que certains sont arrivés là uniquement pour les invitations donc tout ce blabla risquerait de les retarder dans leur quête du saint Graal. Donc, pas de changement, un petit commentaire avec votre adresse mail valide dans le champs prévu à cet effet (sinon des petites pilules bleues vont s’inviter à la fête).

Je dispose encore de 5 invitations! (le reste est déjà parti)